logo5295d8b5a2476.jpg
Moustache
Maison d'édition - France

Le Projet d’un nouvel éditeur français de mobilier contemporain, cela peut paraître singulier, ou bien audacieux, ou encore totalement insignifiant alors que le monde est déjà si rempli – on dirait même saturé – d’objets, de meubles, de design. Si en plus l’éditeur en question choisit de travailler avec des designers et des fabricants qui lui sont proches, dans tous les sens du terme, entre proximité géographique et affinités électives, alors que l’époque est à la globalisation, n’est ce pas un peu… anachronique ? Et si l’éditeur a l’ambition de bâtir un réseau de complicité et d’expertise, s’il pense qu’entre le très haut de gamme et la standardisation, des propositions subsistent, des envies existent… on se dit : c’est la folie non ?

 

Fondée par Stéphane Arriubergé et Massimiliano Iorio, par ailleurs partenaires associés de Domestic, Moustache propose de rassembler par affinités électives une famille de designers capables de nourrir son projet en dessinant des objets innovants et honnêtes à inscrire de façon durable dans le temps. Dans les interstices d’un marché balisé, Moustache propose une édition pointue où la diversité des approches et démarches conviées crée le projet. 

 

Cohabitent ainsi dans la maison Moustache, ouvrant ensemble la voie de nouveaux horizons domestiques, des designers tels que François Azambourg, Big game, Matali Crasset, Ana Mir + Emili Padros et Inga Sempé. Plutôt que valoriser artificiellement le principe de la nouveauté à tout prix, les produits édités par Moustache tenteront de s’octroyer un peu de la valeur patrimoniale que les objets portaient en eux autrefois et oseront la pérennité et, pourquoi pas, la transmission ! Loin cependant de porter un regard nostalgique sur la production contemporaine des objets, Moustache projette des solutions et des objets pour nos modes d’habiter à venir. A l’échelle de son marché, Moustache tentera de se placer aux côtés de ceux qui, rejetant certains modèles obsolètes de notre société, ont la charge de les substituer et d’en inventer de nouveaux.